Cécile Duflot

17/09/2014: Mme Cécile Duflot

17/09/2014: Mme Cécile Duflot

Cécile Duflot est née le 1er avril 1975 à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), d’un père cheminot et d’une mère enseignante. Elle est la mère de quatre enfants.

Après des études de géographie, elle entre à l’Essec dont elle est diplômée, et devient urbaniste. Militante active depuis sa jeunesse, elle a fondé son engagement tant sur la protection de la biodiversité (Ligue pour la Protection des Oiseaux) que sur l’accompagnement des personnes incarcérées, au sein de l’association  Genepi.

Ayant adhéré aux Verts en 2001, elle en intègre la direction en 2003 puis est élue Secrétaire nationale en novembre 2006 au congrès de Bordeaux et est réélue en Décembre 2008 lors du Congrès de Lille.

Elle devient conseillère municipale de Villeneuve Saint Georges en 2004, avant d’être Maire-adjointe de Mars 2008 à Juin 2013. Aux élections régionales de mars 2010 en Ile-de-France, la liste qu’elle conduit obtient 16,58% et 50 élu(e) s.  Elle démissionne du Conseil Régional d’Ile de France en Juin 2012 après avoir été élue députée pour se mettre en conformité avec le non cumul des mandats.

Après avoir mené à bien la fusion Europe Ecologie/les Verts, elle est élue en juin 2011 Secrétaire nationale du nouveau mouvement lors du Congrès fédéral de la Rochelle. Alors qu’elle dirige le mouvement écologiste, le nombre de ses adhérents a été multiplié par trois.

A l’approche des élections nationales, Cécile Duflot défend une stratégie d’accord programmatique et électoral avec le Parti Socialiste en vue de l’alternance de 2012, ce qui permet pour la première fois l’élection d’un groupe parlementaire écologiste au Sénat, puis à l’Assemblée Nationale. Aux élections législatives de juin 2012, Cécile Duflot est élue députée dans la 6ème circonscription de Paris, à cheval sur les 11ème et 20ème arrondissements de la capitale.

Elle est nommée Ministre de l’Egalité des Territoires et du Logement dans les gouvernements de Jean-Marc Ayrault. Elle porte alors trois projets de lois : le premier pour la mobilisation du foncier public et le renforcement des obligations en matières de logement social ; une loi d’ordonnances pour accélérer la construction et enfin la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, qui prévoit entre autres la lutte contre l’habitat indigne, l’encadrement des loyers et des professions immobilières, la réforme des copropriétés et le passage au Plan Local d’Urbanisme Intercommunal. C’est elle aussi qui défend la constitution d’un Commissariat Général à l’Egalité des Territoires.

En Mars 2014, elle refuse de participer au gouvernement de Manuel Valls et siège ensuite comme députée de Paris, d’abord dans la Commission de la Défense, puis dans celle des Affaires Etrangères. Elle est aussi membre de la Commission Spéciale sur la Transition Energétique.

Elle a publié deux ouvrages Apartés (Les Petits Matins, 2010) et De l’Intérieur, Voyage au pays de la désillusion (Fayard, 2014)

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.

Remonter