Vendredi 8 décembre : « La sobriété publicitaire : un enjeu de société »

« La sobriété publicitaire : un enjeu de société » débat présenté par Khaled Gaiji, porte parole de Résistance à l’Agression Publicitaire (R.A.P.) et Jacques Boutault, maire du deuxième arrondissement de Paris

Chaque personne reçoit environ 800 000 messages publicitaires par an. C’est du matraquage. Ces publicités sont au service d’une minorité d’annonceurs au dépend de plusieurs entreprises. À ces messages s’ajoutent dorénavant les dispositifs publicitaires vidéos dans les espaces communs. Ces publicités sont sous la forme d’écrans dans les gares, les transports, les rues ou encore derrière les vitrines.

Sous couvert de numérique et de modernité, ils posent des problèmes multiples : gaspillage d’énergie et de ressources ; pollution lumineuse, visuelle et mentale.

À titre d’exemple, en novembre la mairie de Paris a voté un processus de renouvellement de son contrat, avec comme objectif avéré la mise en place des publicités vidéos (mobiliers urbains) dans l’espace public.

Empêcher la présence des publicités lumineuses animées et avoir moins de publicité sont des enjeux de société. Comme à Grenoble, cette nouvelle bataille peut aboutir sur de nouvelles victoires qui en appellent d’autres ailleurs.

Cette soirée sera l’occasion d’échanger sur les problèmes, les solutions et les moyens à adopter ensemble pour en finir avec la pollution publicitaire.

Entre 19 heures 30 et 21 heures 30 à la Teinturerie, 24 rue de la Chine, Paris, métro Gambetta
Accueil dès 19 heures et pour la convivialité, des choses salées ou sucrées à grignoter et des boissons diverses, jus de fruits ou vins.

 

 

Remonter